Proyecta 2017. Imaginer d’autres possibles

Projections photographiques

Commissariat et concéption

PROYECTA, dont Sandra Maunac est la commissaire, est organisé par la Mairie de Madrid et a pour but principal de devenir un rendez-vous annuel de projection d’images contemporaines au coeur de Madrid, concrètement à la Plaza Mayor.

Le support choisi est la projection d’images sur grand écran et en plein air. Ce choix répond à la volonté d’insérer la photographie dans la rue, en mettant l’accent sur son caractère démocratique, tout en sortant du cube blanc et en l’éloignant de sa logique commerciale.

Pour la première édition, PROYECTA Madrid 2017 qui s’est tenue les 20 et 21 avril 2017 nous avons cherché à imaginer d’autres possibles en présentant une sélection de pièces vidéographiques réalisées par des photographes de très diverses origines.

PROYECTA 2017 a consisté en deux nuits de projections avec un total de 22 créations de photographes internationaux. Nous avons compté aussi bien sur des auteurs consacrés tels que Gao Bo (Chine), Denis Darzacq (France), Zanele Muholi (Afrique du Sud) ou Ricardo Cases (Espagne) que sur des jeunes créateurs tels que Christian Vium (Danemark), Yuki Naito (Japon) Danila Tkachenko (Russie) ou Carlos Alba (Espagne).

En outre, afin d’encourager le médium de la projection et d’impliquer la communauté photographique espagnole, PROYECTA 2017 a également lancé un appel à candidature destiné aux étudiants d’écoles de photographie à travers toute l’Espagne.

Un jury international, composé par Alejandro Castellote (commissaire et critique), François Cheval (directeur jusqu’en Décembre 2016 du Musée Niecéphore Niépce et actuellement co-fondateur et co-directeur du Musée de la photographie de Lianzhou en Chine), Sonia Berger (éditeur Dalpine), Ricardo Cases (photographe, membre du collectif BlankPaper), Juan Valbuena (photographe, membre du collectif NOPHOTO ) et Sandra Maunac (Commissaire), a sélectionné deux étudiants et leurs projets ont été projetés au cours des deux nuits de PROYECTA 2017.

PROYECTA 2017 a fait partie du « Forum Madrid Capitale de la Paix », une rencontre mondiale organisée par la Mairie de Madrid et a fait également partie des activités organisées en raison des 400 ans de la Plaza Mayor.

Proyecta 2017

Imaginer, c’est avoir de l’empathie envers l’autre, un besoin fondamental pour construire un « nous » inclusif. Les photographes contemporains, non étrangers au monde dans lequel nous vivons, sont conscients qu’ils ont entre leurs mains une puissante machine, fragile et fragmentaire certes, mais capable de construire de multiples réalités à partager.

À un moment où la ville de Madrid commémore le 400e anniversaire de la Plaza Mayor— espace privilégié de rencontre— et se convertit en capitale de la paix et de la coexistence, nous voulons montrer l’engagement de créateurs qui brisent les barrières de l’image conventionnelle pour, le temps d’un instant, nous éloigner de nous-mêmes et nous projeter dans d’autres mondes.

Les photographes qui font partie de cette première édition de PROYECTA placent l’être humain au centre de leurs réflexions. L’humanité est l’authentique protagoniste de cette édition: un échantillon de pluralité, de richesse, d’aspirations, d’impacts, de capacités et de volontés. Notre objectif est de présenter au cœur de Madrid des femmes et des hommes, des peuples et des sociétés diverses, qui réclament leurs droits et luttent pour un avenir meilleur; des êtres qui résistent à l’invisibilité et qui revendiquent leur présence avec dignité. Occuper l’espace public, qui nous appartient à tous, c’est aussi nous interroger sur notre mémoire et sur la possibilité de construire un espace commun; c’est comprendre que l’autre est une articulation limitative et qu’il faut sortir des stéréotypes pour que les frontières disparaissent.

Ce que chacune de ces œuvres photographiques nous montre, c’est que la réalité ne devient intéressante que lorsqu’elle est transformée. Nous essayons de changer l’ordre de la perception en convertissant le quotidien en magie, mais surtout en accordant la dignité et la liberté créative pour redonner aux citoyens la capacité d’imaginer d’autres possibles.

C’est une invitation à voyager vers des réalités multiples, qui se combinent dans la résistance à l’ordre établi pour trouver la force de voler.

Projections

Première session

Sergiy Lebedynskyy & Vlad Krasnoshchok Euromaidan / Ukraine 4’19
Juan Valbuena Salitre / Espagne 4’54
Angélica Dass Humanaæ / Espagne, Brésil 4’08
Carlos Alba The observation of trifles /Espagne 5’23
Emilie Regnier Passport West Africa / Canada, Côte d’Ivoire 3’54
Gao Bo Tibet 1985-1995 Offrandes / Chine 4’55
Danila Tkachenko Restricted Areas / Russie 2’34
Zanele Muholi Somnyama Ngonyama / Afrique du Sud 3’24

Deuxième session

Taysir Batniji Gaza Journal Intime / Palestine 4’46
Mark Neville Braddock/Sewickley / Grande Bretagne 3’36
Elsa Parra & Johanna Benaïnous A couple of them / France 4’10
Alfonso Almendros To Name a Mountain / Espagne étudiant sélectionné 5’12
Natasha Caruana Fairytale for Sale / Grande Bretagne 5’03
Candy Lopesino Iberia / Espagne étudiant sélectionné 2’11

Troisième session

Meyer Nuit debout / France 4’19
Christian Vium The Fringe / Danemark 5’00
Denis Darzacq Act / France 3’24
Mikhael Subotzky & Patrick Waterhouse Ponte City / Afrique du Sud, Grande Bretagne 3’07
Omar Imam Live, love, Refugee / Liban, Syrie 4’34
Yuki Naito ¿Mío, tuyo o suyo? / Japon 4’41
Ricardo Cases & Iván Rey de la Torre El blanco / Espagne 4’54
Maia Flore Rememories / France 3’10

Pour assurer le bon fonctionnement de ce site, nous devons parfois enregistrer de petits fichiers de données sur l'équipement de nos utilisateurs. La plupart des grands sites web font de même. Plus d'info

Pour assurer le bon fonctionnement de ce site, nous devons parfois enregistrer de petits fichiers de données sur l'équipement de nos utilisateurs. La plupart des grands sites web font de même.

Fermer le popup