II Trobades Albert Camus 2019

II Rencontres Méditerranéennes Albert Camus, Minorque

Direction et contenus

Les II Trobades Mediterrànies Albert Camus se sont tenues en avril 2019 afin de convertir à nouveau l’île de Minorque en un port d’accueil et de rayonnement de la pensée méditerranéenne.

Cette deuxième édition « Sous le signe de Prométhée. Les chemins de la révolte », a voulu aborder la question de la révolte, clef de voûte de la pensée de Camus, afin d’élever un cri partagé et d’essayer si non de « refaire le monde » au moins « d’empêcher qu’il ne se défasse » en restituant le concept de révolte aux citoyens du monde actuel.

L’objectif fut donc non tant de comprendre en profondeur l’oeuvre L’homme révolté, mais plutôt de tracer les chemins de révoltes constructives et de tenter ainsi un moment de création positive pour essayer d’apporter de nouvelles orientations à nos réalités complexes.

De la même façon qu’en 2017, cette deuxième édition a maintenu le format de trois jours de débat pendant lesquels ont participé un total de 28 intervenants internationaux provenant de plus de onze pays différents. Une édition clairement plus internationale que jamais.

Ainsi, ont été présents non seulement des camusiens mais aussi des écrivains tels que Erri de Luca (Italie), Cristina Morales (Espagne), Tahar Ben Jelloun (Maroc), Haifa Zangana (Irak) et Luis García Montero (Espagne); des penseurs tels que Elias Sanbar (Palestine), François Cheval (France) et Pedro Olalla (Espagne); des cinéastes tels que Amos Gitai (Israel) ou Jihan El Tahri (Liban, Egypte); des artistes tels que Alfredo Jaar (Chili), Zineb Sedira (Algérie), Isabel Muñoz (Espagne), Jacques Ferrandez (France); et des journalistes tels que Edwy Plenel (France), Bernard Guetta (France), Olga Rodríguez (Espagne) et Lluís Foix (Espagne).

Un point de rencontre fertile entre les rivages de notre mer, entre générations et entre différentes disciplines artistiques, à la recherche d’une méditerranée qui transcende sa propre géographie pour s’installer en nous comme un espace d’ententes, d’échanges, de vivre ensemble et de créations. Trois jours qui furent certes intenses et qui permirent de nous engager sur les chemins d’une révolte en commun pour essayer de trouver, à l’instar de Camus, un « été invincible »

Programme

Jeudi 25.04.2019. « La révolte naît du spectacle de la déraison »
Ouverture des Rencontres

 

«Du chaos à la reconstruction» Erri de Luca et Cristina Morales

Visite et clôture de l’exposition L’anthropologie des sentiments d’Isabel Muñoz

 

Vendredi 26.04.2019. « Son élan aveugle revendique l’ordre au milieu du chaos »

 

Samedi 27.04.2019 « Même dans la destruction, il y a un ordre, il y a des limites »

Vidéo

Pour assurer le bon fonctionnement de ce site, nous devons parfois enregistrer de petits fichiers de données sur l'équipement de nos utilisateurs. La plupart des grands sites web font de même. Plus d'info

Pour assurer le bon fonctionnement de ce site, nous devons parfois enregistrer de petits fichiers de données sur l'équipement de nos utilisateurs. La plupart des grands sites web font de même.

Fermer le popup